Les codes derrières les vœux de nouvel an en Côte d’Ivoire

Feux d'artifice et vœux de nouvel an

« Si l’on te ferme la porte, passe par la fenêtre » dit le proverbe. M’appuyant sur cet adage populaire, j’ai souhaité faire entorse à ma ligne éditoriale et m’incruster au #Mondochallenge, #Bonjour2018. En fait, j’ai été pris d’envie d’aborder le sujet des vœux de nouvel an. Pourquoi ? Parce qu’en Afrique, et particulièrement en Côte d’Ivoire, dire ses vœux permet de passer de biens jolis messages.

L’an 2017 s’en est allé sous nos yeux. Il a égrainé son chapelet de mauvaises et de bonnes nouvelles. Et nous voilà tout heureux de passer à une nouvelle année. Pour 2018 donc, on espère pour soi-même et pour les autres de très belles choses. On s’échange et on se dit de belles paroles. On se présente les vœux de nouvel an.

Mais, sous nos cieux, dire ses vœux a, selon son contexte, son code. Il faut donc absolument bien les comprendre pour ne pas être « Gaou », si vous visitez la Côte d’Ivoire. Je n’aborderai que trois des pratiques les plus répandues.

Premier code, « bonne année l’argent »

En Côte d’Ivoire, si en ce mois de janvier 2018 votre chemin rencontre une meute d’enfants sur leur 31, n’ayez aucune crainte. Ils cherchent juste à vous présenter leurs vœux de nouvel an.

Mais ne vous attendez surtout pas à des phrases bien construites. Ils vous diront une expression magique accompagnée de grands sourires sans non plus vous céder le passage. « Sambè-Sambè » ou « Bonne année l’argent », c’est tout ce que vous entendrez.

Par ces diverses expressions, ces enfants vous auront absolument tout souhaité comme vœu. Santé, prospérité, travail, avoir des enfants, etc. En fait, tout ce que vous désiriez entendre. En retour de leurs riches bénédictions d’enfants, vous devrez payer le prix fort.

Et oui, un peu comme pour les prières des pseudos « hommes de dieu », il va vous falloir sortir le portefeuille. Des pièces de monnaie ou de beaux billets de banque remis pour chaque enfant les feront disparaître sous vos yeux.

Mais ne vous y méprenez pas, cela n’arrive pas tous les jours. Comme pour la fête d’Halloween ailleurs, les premiers jours de l’an en Afrique sont également consacrés aux enfants. On témoigne ainsi que l’enfant appartient à toute la communauté, et que tous nous sommes leurs éducateurs.

A côté des vœux d’enfants ainsi formulés, les adultes ont une autre manière de souhaiter leurs vœux. Là aussi, il y a des codes à décrypter.

Second code, les innombrables et kilométriques SMS de vœux

Avant tout premiers contacts physiques de vos amis et connaissances, vous recevrez à coup sûr des SMS. En effet, depuis le passage à la nouvelle année, vous recevrez d’innombrables et volumineux messages de personnes qui vous tiennent en estime.

Dans ces SMS, à la différence du message concis des enfants, les adultes essayeront de tout vous souhaiter en une fois. Et votre téléphone ne cessera plus de crépiter toutes les 2 minutes minimum. Des passages presque entier de livres Saints ou des belles phrases copiées ici et là vous seront transférées.

Mais bien d’autres, par des messages personnalisés et presque toujours spirituels vous feront fondre le cœur.

« L’année nouvelle est là. Puisse Dieu nous accorder de nous attacher davantage à Lui et d’être plus attentifs à sa Voix. Qu’il t’ouvre les portes qui seront pour toi source de bénédiction. Qu’il te libère de toutes servitudes et te distingue. Sois et demeure lumière. Bonne et heureuse sainte année 2018.»

Aussi, si vous êtes une demoiselle, d’autres messages plus libérés vous obligeront à commencer l’année avec sourire.

« Qu’en cette année 2018 qui commence, ton Georges Weah s’élève. Que ton Mugabé tombe. Aussi, que ton Kim Jong-Un ait son Donald Trump. Que ton Macron soit en marche. Que tous tes soucis connaissent leur Libye. Sois sereine comme Gbagbo à la CPI. Bonne et heureuse année ! »

Ainsi, au travers de ces divers messages, l’ivoirien voudra vous témoigner son affection. Mais aussi, il sera très attentif à votre message ou appel en retour. Car les signes d’une amitié forte se conjuguent avec réciprocité et quasi instantanéité. Si vous avez l’occasion de passer des appels, mettez-y surtout des onomatopées d’émotion. On adore ça !

Troisième et dernier code, visites et bouffe à gogo

Ce troisième point est le plus important à mes yeux. Car, en Afrique, le contact physique joue un rôle central dans les relations humaines. Le jour de l’an est ainsi l’une de ses occasions privilégiées où il faut resserrer les liens sociaux.

A cet effet, ne soyez pas du tout surpris si tout votre voisinage frappe à tour de rôle à votre porte. S’il débarque chez vous sans vous avoir prévenu et vous faisait des accolades ou des bises.

C’est une tradition africaine. Les moments de fête sont faits pour désamorcer les tensions, se pardonner, faire plus ample connaissance et tracer les sillons pour demain.

Et aussi, en Afrique, dans ces moment-ci, on ne rend visite que précédé ou accompagné de bons plats. C’est l’occasion pour les femmes surtout, en plus de témoigner de la fraternité, de faire l’étalage de leurs compétences culinaires. Qui sait, peut-être arriveront-elles à ouvrir les yeux au voisin célibataire !?

Je vous propose de découvrir la recette et l’un de plats qui m’a été donné de déguster. Merci voisine !

Quoiqu’il en soit, visites et nourritures offertes sont aussi une autre manière d’adresser ses vœux. Et comme toujours, il ne faut surtout pas oublier la réciprocité. Il faut, quelques jours après, renvoyer l’ascenseur.

Enfin, une précision de taille est à relever. Lorsque l’on vous apporte de la nourriture, il ne faut surtout pas s’empresser de vide le contenu et renvoyer immédiatement les récipients. Il faut le faire un, deux ou trois jours après. C’est un signe que vous avez été satisfait du mets qui vous a été apporté.

Voilà donc quelques codes derrière les vœux de nouvel an en Côte d’Ivoire. Si vous lisez mon article, je vous dis « bonne année l’argent ». Et si vous êtes l’un de mes voisins, vous savez ce que vous avez à faire.

Je vous souhaite Jésus-Christ dans votre vie. Heureuse année 2018 !


Ecoutez le bon vieux tube « bonne année » de Lokassa, vous allez adorer !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *