Petites astuces de geek pour assurer sa cyber sécurité

Assurer sa cyber sécurité

Vendredi 4 mai, à Abidjan / Côte d’Ivoire, la Friedrich Nauman Stiftung a réuni une vingtaine d’acteurs du web ivoirien. Objectif de la rencontre : apporter les outils nécessaires à l’optimisation de blogs et à l’écriture web. A cette même occasion, on a pu découvrir des petites astuces permettant de renforcer sa cyber sécurité.

Ce dernier thème a particulièrement attiré mon attention, en effet, les conseils donnés sont utiles à connaître, notamment si l’on veut faire face à un Etat dont la préoccupation essentielle est de restreindre la liberté d’expression de ses citoyens (voire bien d’autres droits encore).

Astuces de geek pour assurer sa cyber sécurité

Cyriac Gbogou, influenceur du Web ivoirien a animé l’une des deux formations de la journée. En tant que professionnel du domaine de la sécurité web, son intervention a été des plus pratiques. Je retiens et je partage ici quelques astuces pour mieux se protéger.

De nos jours encore, très rares sont les personnes qui sont sur internet sans avoir de compte email. Et bien souvent, ces comptes sont la première chose piratée en vue de recueillir le maximum d’informations. Elles sont donc la cible privilégiée des attaques des pirates informatiques.

Le site hacked-emails.com vous permet de savoir en un clic si vous avez déjà été victime de piratage ou d’une tentative de piratage. Deux cas de figure sont possibles, soit vous n’avez jamais été piraté et le site affichera « Congratulations! We found no entries… », soit vous avez été victime de piratage ou d’une tentative de piratage, le site indiquera alors le nombre de fois et les sources du problème dans un tableau.

Selon le formateur, pour chacune de ses plateformes web (notamment emails et comptes sur les réseaux sociaux), il est utile d’avoir une clé de sécurité. La clé de sécurité ne doit pas être facilement envisageable et doit être changée régulièrement. Il faut aussi avoir recours à différentes clés de sécurité pour chacune de ses plateformes.

Par exemple pour les mots de passe, il est préférable qu’ils contiennent des lettres minuscule, des lettres majuscule, des chiffres et des caractères spéciaux (?, !, @, #, …). Mais devant la complexité de son mot de passe, on pourrait l’oublier. Dans ce cas, il est aussi recommandé d’utiliser son numéro de téléphone pour la récupération d’une clé d’accès éventuels.

Une fois créé, testez sa fiabilité avec le site proposé : il évalue en temps (secondes, minutes, heures…) la difficulté pour un pirate à cracker votre mot de passe !

  • Cryptez certaines de vos conversations en ligne

Dans certains pays africains, il est difficile de s’exprimer librement sur les sujets d’intérêt national. Le risque est en effet élevé de se faire écrouer pour des incriminations fourre-tout, comme par exemple l’atteinte à la sûreté de l’Etat.

Face à cela, il existe des moyens connus pour échanger librement et de manière fiable en ligne. Notre formateur a proposé l’utilisation de certains outils. En premier lieu, il est possible d’utiliser www.mailvelope.com pour crypter ses courriels. Whatsapp permet de sécuriser vos conversations dans ses paramètres. Telegram et Signal Private Messenger sont quant à eux des outils dédiés à la conversation privée sécurisée.

Mais ce qu’il faut retenir, rappelons-le, c’est que la sécurité à 100% n’existe pas, et encore moins concernant les questions numériques. La meilleure sécurité est tout simplement de faire preuve de vigilance et de responsabilité en ligne. Ainsi, je pourrais penser comme Lucrece : « Plutôt que de choisir l’application la plus sécurisée, il est préférable de faire attention à ce qu’on échange en ligne ». Mais, la facilité de communication qu’offrent les médias sociaux nous oblige souvent à partager des informations sensibles.  Il est donc toujours utile de connaître de petites astuces permettant de garantir un minimum de sécurité de nos données.

Et n’oublions pas que la violation du droit à la sécurité est une porte ouverte à la violation de nombreux droits humains. Connaître les astuces pour protéger sa sphère privée, c’est proclamer et défendre le respect de ses droits. Parce que, pour moi, tout le monde a le droit de communiquer librement et en toute sécurité.

Vidéo éditée par l’Agence Tunisienne (ANSI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *