Comment vous réconcilier avec votre collègue de travail à la suite d’un conflit

Se réconcilier avec son collègue après un conflit au travail

Si vous vous êtes amouraché de votre sympathique collègue de bureau, et si vous n’avez d’yeux que pour cette belle personne, alors là désolé, je risque de vous décevoir assez vite.

Mon présent article ne va pas traiter de « comment conquérir l’amour de votre collègue de travail », non. Il va aborder la question complexe des conflits entre collègues. Ainsi, après un couac, une discussion houleuse sur des questions professionnelles, voire un vrai conflit, il est très souvent difficile de se rapprocher à nouveau de ce/cette collège sympa que l’on porte en estime mais qui est désormais en froid avec vous.

Je propose des clés simples pour résoudre le problème en prenant comme base mon expérience personnelle et mes lectures ici et là. Un peu comme un expert en cœurs blessés, j‘ai dressé 5 clés infaillibles pour reconquérir sa/son collègue de travail !
Bon, vous l’aurez deviné, je ne fais qu’une adaptation des techniques utilisées pour les relations amoureuses, mais bien adapté, ça peut vraiment marcher !

  1. Silence radio : prenez de la distance

Après une grosse dispute professionnelle avec une personne que vous respectez comme collègue, il est bien de faire silence. Il s’agit de prendre de la distance avec la personne pour lui laisser le temps de digérer sa colère. Et vous aussi, profitez de ce moment pour réfléchir à votre part de responsabilité dans la cause de la dispute. Car la responsabilité dans un tel cas de figure est toujours partagée. Trois jours de silence radio seraient un temps raisonnable avant de passer à la phase 2.

  1. Technique de la lettre manuscrite

Ici, il ne s’agit pas de rédiger une si longue lettre pour se faire comprendre et justifier chacune de ses positions. Il s’agit de faire intervenir, avec comme moyen la lettre, une tierce personne pour la résolution du problème. Cette personne doit être respectée et appréciée autant de vous que de votre collègue.

Elle doit avoir la capacité de recul vis-à-vis du problème et une nature à rechercher la conciliation. Généralement, on recommande de vous adresser à votre supérieur hiérarchique. Cependant, je préconise de régler le problème comme des grands sans l’implication d’un supérieur. Cela montre davantage votre volonté de résolution pacifique du problème sans que vous ou votre collègue ne soit négativement touché.

  1. La résurrection : revenez avec une meilleure version de vous

Cette étape suppose qu’un intermédiaire a réussi à désamorcer les tensions entre votre collègue et vous. Généralement, le médiateur expose clairement les attitudes qui ont créé des tension et des frustrations de part et d’autre. Cette médiation vous conduira à plus de recule vis-à-vis de ce genre de situations.

Ensuite, il s’agira pour vous de reprendre contact (tout en douceur) avec votre collègue. Soyez simple, sérieux, calme et ayez un timbre de voix qui témoigne une volonté de ne plus frustrer quiconque. Adressez-lui la parole uniquement pour des questions strictement nécessaires dans le cadre du travail. Ne vous irritez plus si votre collègue semble persister dans son énervement. Soyez conciliant ! Affichez une meilleure version de vous : vous mais mieux que ce que vous étiez auparavant !

  1. L’arme fatale : faites sourire votre collègue

« Un sourire est la plus courte distance entre deux personnes » Victor Borge.

Pour définitivement tourner la page des frictions, il vous faut impérativement obtenir un petit sourire de votre collègue. Bien sûr, cela est d’autant plus important si vous aviez toujours eu une relation proche avec votre collègue. Mais je pense que faire sourire n’importe qui apporte du bonheur dans les relations. Mais attention, n’en faites pas trop, et pas tout le temps.

Essayez d’obtenir le sourire de votre collègue de manière indirecte, c’est plus facile pour commencer. Racontez par exemple une bonne blague à un(e) autre personne en présence de ce collègue. S’il / elle sourit, même retenu, vous avez été pardonné ! On peut alors passer à la dernière étape.

  1. Pensez à votre développement personnel

Eh, oui, on revient à ce thème d’actualité. Pensez à développer vos relations interpersonnelles. Parce qu’avant de transformer son environnement, il faut d’abord opérer une transformation intérieure.

Votre collègue n’est pas forcément la seule personne affectée par votre agissement. Il se peut que bien d’autres personnes en aient été, de loin ou de près, des victimes. Elles pourraient avoir des idées préconçues sur vous et vous ‘’pourrir’’ les relations professionnelles.

Apprenez donc la maîtrise de soi et la tempérance. Privilégiez le tête-à-tête pacifique dans un cadre paisible. Essayez de trouver le meilleur moment, où votre collègue sera détendu. Un moment de relaxation morale et intellectuelle sera plus facile pour aborder la situation fâcheuse. Pensez à réviser les techniques de gestion de conflit en équipe. Tout cela vous aidera à mieux gérer ce genre de situations à l’avenir.

Voilà donc mes cinq clés supposées infaillibles que je me suis dressées intérieurement. Reste maintenant à les appliquer : demain, dès les premières heures de ma reprise de service !

GESTION DES CONFLITS : La gestion de la colère par l’Institut François Bocquet

2 thoughts on “Comment vous réconcilier avec votre collègue de travail à la suite d’un conflit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *